vendredi 25 septembre 2009

Précisions...

Hihi! Spéciale dédicace à notre Cerise nationale!

J'ai cinq minutes, alors je développe:

_ à chaque quart, on fait une petite manip' rapide qui consiste à prendre le relèvement d'un astre. On le compare ensuite avec son azimut calculé grâce aux éphémérides nautiques... Cela nous permet de savoir si notre compas est juste. Car malgré toute la technologie déployée, rien ne sert de courir la vague si elle n'est pas ajustée à point!

_ de même pour le positionnement: le GPS, c'est bien, mais d'une part ça n'est pas infaillible; d'autre part, heu, ça n'est pas infaillible. Donc, quand le temps s'y prête, on sort le sextant! Car pour se positionner, il va nous falloir la hauteur d'un astre ou du soleil à un temps précis (la seconde près). Ensuite, on part d'une position estimée et on calcule à l'heure dite, la hauteur à laquelle on devrait observer l'astre (toujours en fourrageant dans ces maudites éphémérides ou dans le fameux almanach Brown, pour les navires un peu anglo-saxons). On fait la différence des deux, puis on reporte cette distance en secondes à partir de la position estimée dans l'azimut de l'astre (calculé aussi). Perpendiculaire au point obtenu on peut tracer une première "droite de hauteur" (en fait, l'approximation locale d'un arc de cercle), sur lequel on se trouve. Suffit de s'en taper trois comme ça, et l'intersection nous donne la position du navire!

Claaaasse non?


Bon, on fait les TP au prochain dîner des blogueurs!


Je dois filer, j'ai un vieillissement à fêter dans un resto à peine légal à la lisière de la jungle!

1 commentaire:

  1. Je suis d'accord pour le TP, parce que la théorie, j'ai du mal ^^

    RépondreSupprimer